• La complexité fabriquée

    La complexité fabriquéeJe discutais, il y a quelques temps, avec un homme politique de rang honorable, pas le modèle "journal de 20 h.", plutôt le modèle "France 3, journal régional". Mais pas con, loin de là. Et il me faisait observer qu'avec les chaînes d'information en continu "que voulez-vous, comme il faut remplir pendant 24h, il y a forcément un moment où on dit une connerie." Mais c'est beaucoup plus grave que ça, docteur! Non seulement il faut remplir 24h par jour, mais encore 365 jours par an. Et comme nous sommes dans un univers où la représentation l'emporte sur le réel, le gagnant est celui qui est en tête au nombre de minutes à la fin de l'année.

    studio-tv.jpgLa complexité fabriquéeFABRIQUES.- Comme- espérons le-  chacun l'a compris, il y a des fabriques de production de minutes qui s'appellent le Tour de France, Rolland Garros, les Jeux Olympiques et qui sous-tendent d'intenses activités commerciales. Là c'est du lourd. Des hautes cheminées dans le paysage, des longues usines avec leurs ponts élévateurs, etc. Les anniversaires aussi sont de magnifiques usines à production de minutes: l'anniversaire de la mort de Jaurès, l'anniversaire de l'insurrection de Varsovie et je ne parle même pas des années de ceci ou de cela. Là, on s'y prend à l'avance, on mobilise les intellectuels de rigueur, etc.

    Et puis il y a des start-up de production de minutes, des champignons après la pluie. Nous venons d'en traverser deux: les malheurs de l'UMP et la guerre à Gaza. Alors là, on est dans l'incontrôlé total. On produit de la minute à jets continus. Le matin, le rédac'chef sait même pas ce qu'on dira le soir, pour vous dire que c'est grave. Témoins: les manifestations propalestiniennes en France. D'abord, c'est génial: ça se passe à Paris, à une demi heure du siège des chaînes. Pas fatiguant, pas cher (Il faut savoir une chose: le direct ne coûte pas cher, donc plus il y en a mieux c'est). Comme les petits gars - pro ou anti- ont justement envie de passer à la télé parce qu'ils ont parfaitement compris l'histoire de la course au minutage, ils font le spectacle et, dès qu'ils voient un micro, ils causent. Les supposées "manifs pour tous" avaient parfaitement pigé le truc. J'avais souri à l'époque de voir que c'était un général qui les coordonnaient: c'est dire que rien n'était laissé au hasard dans le spectacle.

    La complexité fabriquéeCONNERIES.- Et, pour revenir à mon homme politique du début, dans tous ces cas, on dit des conneries à longueur d'antenne. Dans les vieilles fabriques de production de minutes, on a fini par se doter d'instruments qui en réduisent le volume. On a fabriqué des bases de données qui viennent au secours du malheureux commentateur. Dans les matches de tennis, on vous donne maintenant la vitesse de propulsion de la balle - ce dont tout le monde se fout, mais ça donne une apparence de rationnel. Dans le conflit de Gaza, ça n'est pas une question de rationnel, c'est la multiplication de la durée d'antenne occupée par le nombre de décibels atteints. Dire que l'entendement y gagne, c'est une tout-à-fait autre chose.

    Mais justement, une des questions que j'aimerais bien voir tranchées est de savoir si l'objectif final de beaucoup de ces opérations est non pas que l'entendement progresse mais qu'au contraire il régresse. Fabriquer un monde complexe, un chaos - ou, du moins, bien sûr, une prétendue complexité, un prétendu chaos- c'est encourager le simple pékin à s'en désintéresser. C'est l'encourager à en confier la gestion à une élite mystérieuse qui produit des minutes d'antenne. Et pas grand chose d'autre.


  • Commentaires

    1
    Bukowski
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 21:40
    Bravo Jacques,
    Moi, j'assimile ce "minutage" au "panem et circenses" des vieux Romain. Je m'étonne de nombre incalculable de conneries sans vraiment m'y étonner puisqu'il faut produire de mots et on n'a pas le temps de les contrôler. Encore un exemple du rôle de l'argent et du malheur informatique: si l'on savait s'en servir!
    A propos de l'Insurrection de Varsovie: as-tu lu mon blog, tout personnel?
    Ravi de notre contact,
    André
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :