• Les trépigneurs de l'Assemblée Nationale nous ont fait honte

    Les trépigneurs de l'Assemblée NationaleLe comportement misérable des parlementaires de l'opposition à l'Assemblée Nationale, incapables de contenir plus longtemps leurs trépignements, face à cette unité qui les contraints accroît évidemment encore davantage le fossé entre eux et les électeurs.

    Chacun, bien sûr, comprend bien de quoi il s'agit: cette espèce de temps suspendu que nous traversons interdit les jeux habituels des plateaux de radio-télévision, des petits coups qui se veulent malins, des phrases assassines. Lorsqu'on fait ça à longueur d'année - et j'inclue là-dedans tous les partis- forcément le pli est pris et il est rude de ronger son frein dans l'attente que tout reparte.

    Personne n'est dupe: il y a bel et bien un enjeu à quelques jours maintenant d'élections régionales à reprendre la main après une séquence manifestement gagnée par Hollande et les siens. Un sondage indique que 70% des Français interrogés ont trouvé Hollande à la hauteur. Et comme en même temps - je l'ai montré ici- la plupart des leaders de la droite, hors Juppé (et Bayrou), ont été totalement hors du ton attendu, il y avait urgence à rattraper le retard, à faire entendre sa voix, pardon ses cris, pour sauver ce qui pouvait l'être.

    Cette attitude est indigne. Elle est indigne de l'immense retenue du peuple français, de sa sérénité, de son sourire délibérément affiché comme par défi aux salopards qui ont tué une jeunesse. Elle est indigne des innombrables chefs d'état qui ont fait des hommages magnifiques à la France. Elle est indigne de nos amis égyptiens qui ont illuminés en bleu, blanc, rouge trois de leurs plus prestigieuses pyramides. Elle est indigne de ce moment bouleversant offert par l'orchestre du Metropolitan Opera de New-York jouant la Marseillaise en ouverture d'un concert et que je mets ci-dessous en ligne. Elle est indigne de ces joueurs de football français et anglais venus s'opposer en un match amical et de leur public qui a chanté, lui aussi, la Marseillaise à pleins poumons. Elle est indigne des policiers et militaires qui ont risqué leur peau lors de l'intervention à Saint Denis.

    Ces élus ont été petits. Ils nous ont fait honte. Ils ne nous représentent pas. On rêverait que viennent ces jours-ci des élections pour les renvoyer chez eux.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :