• Volkswagen ou la Corée du Nord

    Volkswagen ou la Corée du NordJ'avais évoqué, dès les débuts de l'affaire Volkswagen, le caractère très intriguant de ce qu'une fraude pareille ait pu être dissimulée, méconnue à l'intérieur d'une structure humaine de cette ampleur, au point qu'on finissait par se demander où situer les véritables responsables. On pouvait même imaginer qu'à l'intérieur du groupe, quelques uns, considérant que tous les moyens étaient bons, faisaient leur petite tambouille de leur côté.

    Volkswagen ou la Corée du NordCe n'était pas cela: Le Monde nous raconte une atmosphère de terreur à l'intérieur de l'entreprise au point que le Spiegel aurait dit: "C'était la Corée du Nord" et c'était largement du à Ferdinand Puech (photo), le précédent patron de l'entreprise. On lira cet article avec intérêt mais il faut réfléchir au delà. Car l'affaire nous donne une mesure de l'impact des systèmes hiérarchiques qui se mettent en place à l'intérieur des entreprises, du niveau d'obéissance que l'on peut exiger de gens qui sont tout-de-même des ingénieurs, c'est-à-dire des personnes brillantes. 

    Le cas n'est pas sans précédent, il s'en faut. On a vu, dans d'innombrables petites - ou grosses- entreprises du bâtiment (ou autres), des petites mains trouver les moyens d'en prendre à leur aise avec les règles de sécurité du personnel. De même, on a vu des personnels de rang intermédiaire, dans ce que l'on appelle de façon détestable les "ressources humaines", trafiquer les règles et les pratiques pour que des employés soient utilisés dans des conditions illégales.

    Ceci dit le niveau de conditionnement auquel on peut parvenir, il est vrai par la peur. Car on ne peut systématiquement imputer à ces "petits délinquants" de l'entreprise une volonté initiale de tricher. Simplement, craignant pour leur propre poste, donc pour leur famille, ils sortent du droit chemin. C'est tout de même très éloquent sur notre société. Ca l'est évidemment aussi sur le fameux "modèle allemand". Rappelons que Ferdinand Puech était le petit-fils de Ferdinand Porsche, le fondateur de la marque célèbre...et surtout de la fameuse "Coccinelle ", donc le père de VW. Je ne veux pas faire de la psychologie de bazar, mais il y a tout de même une continuité que l'on peut soupçonner là dans l'atmosphère de l'entreprise.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :